IMG 4202

"Il reste 15 matches, il faudra faire mieux !" Pascal MOULIN.

Ce lundi à 11h, avait lieu la conférence de presse de mi-saison de Jura Sud Foot au siège du club à Molinges.

En présence de Pascal MOULIN (entraineur général), Sébastien HARMAND (directeur général), Romain KNOCKAERT (chargé des relations partenaire et communication) et Jean-François CHARNAY (co-présidents), cette rencontre permettait d'aborder plusieurs points en ce mois de Janvier : 

I - Bilan de la 1ère partie de saison.

II - Perspectives et objectifs de la 2nd partie de saison.

III - Projet Club 2015-2020.

IV - Partenariats.

 V- Présentation de Romain KNOCKAERT.

 

A cette occasion plusieurs médias locaux ont fait le déplacement ou ont suivi la conférence par téléphone : Le Progrès - l'Hebdo du Haut Jura - La Voix du Jura - L'Hebdo 39 - RCF.

 

 

I - Bilan de la 1ère partie de saison : 

Pascal MOULIN (PM) : " La position à la trêve est historique pour le club, il était important de ne pas courir après les autres avec des matches en retard notamment. Nous avons bien terminé cette 1ère partie mais avons été coupé dans notre dynamique par les fêtes. Pour beaucoup cette situation est un peu inattendue, mais la cohésion, la qualité et la solidarité du groupe notamment font que nous sommes dans cette position et je ne suis pas surpris. Attention puisque nous n'avons fait que la moitié de la saison et il reste encore du travail. Il est important de faire la course en tête à la trêve mais je regrette quand même de perdre le statut de meilleure défense suite aux 2 buts encaissés à Saint-Priest, il faut continuer à s'améliorer pour continuer sur cette dynamique et les gars l'ont compris."

Presse : " L'apport de joueurs d'expérience comme Grégory THIL, Aurélien FAIVRE ou encore Alexi PEUGET qui ont un passé important dans le monde professionnel est-il important dans ce beau début de saison ?" 

PM : " C'était ma volonté, oui. Ils ont tous un passé mais aussi et surtout l'envie de jeunes de 20 ans et c'est cela le plus important. On le ressent au quotidien, c'est une réelle plus-value dans le groupe mais pas que. Je pense à des joueurs comme Jérémy (FAHRASMANE) passé par Les Herbiers et Bordeaux qui se révèle depuis le début de saison et c'est aussi ça le métier d'entraineur. Ce sont des opportunités, les profils que nous recherchons nous les connaissons, il faut ensuite faire fonctionner son réseau, ses connaissances et peu importe le club et les moyens il y a parfois des erreurs et des réussites." 

Jean-François CHARNAY (JFC) : "Aujourd'hui le groupe s'assainit, ils sont intellectuellement plus réceptifs avec notamment cette expérience et 10 apprentis en formation au sein du club. Il n'y a aucun sénateur." 

 

II - Perspectives et objectifs de la 2nd partie de saison.

PM : « Tous les matches seront importants dans cette deuxième partie. Nous serons attendus mais nous allons également attendre tout le monde. Avoir de l’argent ne fait pas tout, des clubs annoncent en début de saison des programmes de montée etc mais c’est le terrain qui dicte sa loi ! J’ai dit aux gars que finir 4 ou 5ème serait une saison correcte, 2 ou 3ème une bonne saison, 1er une saison exceptionnelle ! On ne lâchera pas le morceau de viande, comme des chiens. »

JFC : « Le staff continue de s’étoffer, à partir de cette année 2019 un kiné sera présent à domicile pour les joueurs ce qui représente un atout supplémentaire. Nous avons la chance d’avoir une préparation physique de très haut niveau avec Anthony (HOSTALIER) et Tom (FRERE) avant lui, cela est très important pour la suite. Avec l’arrivée de Damien OLLIVIER entraineur adjoint, également entraineur des gardiens, le staff se complète et est de qualité. L'ensemble de ces points montrent le développement et les moyens que le club souhaitent mettre en place pour la réussite de l'équipe »

Presse : « Justement depuis le début de saison, le groupe a l’air de bien vivre et il y a peu de blessé à signaler, comment garder tout le monde concerné ? »

PM : « Non, au contraire je n’ai jamais eu un groupe complet depuis le début et c’est le groupe en entier qui apporte sa pierre. J’ai dû en début de saison faire appel à des joueurs de la réserve, pas une fois, hormis entre l’OL et Grasse j’ai gardé le même 11. C’est aussi là-dessus que j’ai changé mon fusil d’épaules en me demandant comment réussir à concerner tout le monde ? Chacun peut avoir sa chance, et c’est important. Le collectif fait la différence comme à Saint-Priest où il ne faut pas oublier que jusqu’à la 39’ nous sommes menés 1-0. Il faut plus parler avec les joueurs qui ne jouent pas, le management et la gestion des hommes sont des choses très importantes et qui ont changé, cela fait partie de notre métier d’entraineur. Tout le monde est gagnant, les joueurs ne doivent pas avoir peur, il est plus facile dans une carrière d’être dans une groupe qui joue la montée que le maintien, dans les 2  cas on se souviendra de vous mais pas de la même façon. »

Presse : « Vous recevez Grasse ce week-end, vous ne redoutez pas de jouer à Molinges compte tenu des prévisions ? »

PM : « Les adversaires n’aiment pas Moirans, mes joueurs préfèrent l’herbe, ce matin encore ils m’ont demandé si nous pourrions jouer à Moirans, ils sont habitués, nous avons nos repères et les équipes du Sud eux ont l’habitude des synthétiques. C’est une difficulté pour eux, nous nous connaissons le terrain. »

Presse : « Justement, dans l’éventualité d’une montée, est-il envisageable de jouer à Saint-Claude au stade Serger ? »

JFC : « Il n'appartient qu’à la ville de Saint-Claude de faire les travaux pour jouer à Serger. Nous avons eu une rencontre très positive avec le Maire de Saint-Claude, et les relations avec le FC Saint-Claude sont bonnes. Maintenant le stade n’est pas homologué aux normes de la FFF, qui a des exigences différentes de la FFR notamment au niveau des vestiaires. C’est une réflexion engendrant de nombreux changements d’organisations pour tout le monde et cela n’est pas d’actualités. »

Presse : "En cas de montée le budget actuel du club est-il viable ? Faudra-t-il l'augmenter ?

Sébastien HARMAND (SH) : "Inévitablement oui, aujourd'hui le budget du club est d'environ 850 000€, il faudrait au minimum 400 000€ en plus, entre 1,3M€ et 1,5M€ sont nécessaires. La fédération aide également les clubs avec des parts fixes en fonction du niveau de pratique et du label ainsi que des parts variables en fonction des déplacements à faire, calculer sur la distance la plus courte. C'est important de le dire puisque nous sommes aujourd'hui label Élite Jeunes et label Argent pour l'école de football féminine, 2 dossiers que Michel DALLOZ suit avec attention et construit." 

PM : "Des nouveaux facteurs entrent en compte, comme les contrats fédéraux à temps plein qui sont une obligation, les déplacements qui sont plus importants, en National notre fonctionnement actuel sur les déplacements est impossible. Les matches ont lieu le Vendredi en général, parfois le Jeudi parfois le Samedi donc l'organisation doit être différente, avec une disponibilité des dirigeants différentes, des départs sur plusieurs jours etc. Aujourd'hui, une reflexion est mené entre les clubs professionnels et ceux de National notamment pour que les droits TV, qui continuent d'exploser, soient bénéfiques pour tous avec une redistribution à hauteur de 1M d'€ par club de National, mais les clubs professionnels bloquent ces discussions..." 

JFC : " Rappelons que nous sommes une association, d'où l'encadrement de la masse salariale contrairement à une SASP par exemple. Nous ne changerons pas les statuts, car nous sommes reconnus pour nos valeurs par contre cela est à double tranchant notamment avec les salariés et les attentes de la Fédération." 

PM : « Et vous ? Inversons un peu les rôles, si nous montons que cela va-t-il changer pour vous la presse ? »

Presses : « Nous mobiliserons inévitablement une autre organisation journalistique plus importante autour de l’équipe et du club. ».

 

III - Projet Club 2015-2020.

JFC : "En 2015, un projet sur 5 ans a été lancé. Beaucoup de clubs ont des projets mais pour la première fois à Jura Sud Foot il était écrit, où l'objectif sportif final en 2020 était la montée en National. Il est vrai que nous préférerions être champion de Printemps plutôt que d'Automne puisque cela n'est pas sanctuarisé. Cependant il ne faut pas oublier que ce projet se veut ambitieux en développant de nombreux axes indissociables les uns des autres comme l'aspect commercial et l'arrivée de Sébastien HARMAND et plus récemment Romain KNOCKAERT, le pôle féminin avec le bon travail d'Élodie MYOTTE-MOUILLER, le carnet de santé, ou encore la formation avec la section sportive reprise en main par Valentin GUICHARD. Nous voulons également respecter notre politique des 3 tiers : 1/3 de joueurs du cru (formé au club), 1/3 de joueurs de notre grande région, et 1/3 de joueurs extérieurs pour valoriser ce projet global et notre secteur. Nous sommes aujourd'hui le 64ème club français, c'est donc un joli parcours pour Jura Sud Foot. Nous avons trouvé l'homme qu'il fallait avec Pascal, qui depuis 6 ans est présent dans ce projet mais également une équipe de jeune très intéressante au sein du club, avec des apprentis d'aujourd'hui qui seront nos cadres de demain en CDI. Prenons par exemple Belfort, où un parallèle peut se faire au niveau des attitudes à avoir et une forme de continuité qui les ont amené au niveau National." 

 

IV - Partenariats.

SH : «  Dans la continuité du projet que l’on vient d’évoquer l’objectif concernant les partenaires était ambitieux. Pour 2020, nous voulions atteindre les 150 entreprises, contre 120 en début de saison. Cet objectif est avancé à 2019, et avec une part de 300k€ de partenaires privés. Nous voulons augmenter la base de nos partenaires, ceux qui font nos communes, notre territoire au quotidien mais aussi le fleuron des entreprises du Jura. Elles ne doivent pas nous rejoindre comme certains le disent mais elles peuvent le faire puisque comme eux nous revendiquons le Made In Jura. 

Nous encourageons également les entreprises à verser leur taxe d’apprentissage au CFA du Sport de l'Animation et du Tourisme de Bourgogne Franche-Comté au profit de l'UFA Haut Jura Sport Formation (HJSF) pour améliorer les formations et le fonctionnement de ce centre de formation local très important dans le secteur du Jura. Attention nous ne voulons pas déshabiller les centres de formations ou écoles recevant déjà la taxe de certaines entreprises mais simplement capter la part non attribuée ou ceux ne sachant pas à qui la verser, évitant ainsi que cet argent part dans des fonds libres et reste plutôt sur notre territoire. Il est important aujourd’hui d’essayer de faire vivre la formation au sein de notre territoire et conserver les jeunes au sein de notre structure notamment. 

C’est aussi dans cet optique que l’équipe commerciale s’est agrandie avec l’arrivée de Romain ici présent. »

PM : « Je pense qu’aujourd’hui, avec la structuration du club et son parcours, nous pouvons avoir 4 pôles importants et créer une synergie. Tout d’abord avec le Jura et les entreprises que Sébastien a décrit, mais également le secteur d’Oyonnax très proche du notre, le Lyonnais avec qui nous avons des relations privilégier avec le club phare de l’OL ainsi que la Suisse qui reste proche. C’est autant de piste qui restent à explorer pouvant nous aider sur plusieurs aspects. »

 

 V- Présentation de Romain KNOCKAERT.

SH : « Comme annoncé juste avant, Romain (KNOCKAERT) nous a rejoint depuis Septembre pour intégrer le club de Jura Sud Foot sur l’aspect commercial et communication tout en suivant la formation du Brevet Moniteur de Football en apprentissage avec la responsabilité des U15F.

Je lui laisse l’honneur de se présenter ».

Romain KNOCKAERT (RK) : « Bonjour à tous, comme l’a dit Sébastien, arrivé depuis le 1er Septembre exactement, et originaire du Nord de la France j’ai intégré le club pour plusieurs missions.

Pour me présenter brièvement, j’ai 24 ans, je suis né à Saint-Saulve juste à côté de Valenciennes, puis j’ai grandi entre Cambrai, Laon et Lille en fonction de l’activité de mes parents et de mes études. Issu d’une formation universitaire à la Faculté des Sciences du Sport de Lille 2, j’ai suivi un cursus jusqu’en Master 1 spécialité Management et Gestion des Organisations Sportives et de Loisirs (MGOSL) avant de me lancer dans le monde professionnel et plus particulièrement celui du football.

Ainsi pendant 2 ans, j’étais en charge du développement d’un club de R1 dans l’Aisne (Us Laon), après avoir découvert les différents aspects du sport en France qu’est le privé (franchise privée) ainsi que public (Service des Sports d’une Mairie) au cours de mes stages ou emplois. C’est suite à cette expérience dans l’Aisne que je me suis retrouvé dans ce département inconnu pour moi qu’est le Jura mais où je me suis adapté. »

Presse : « Comment avez-vous eu écho de l’offre de Jura Sud et pourquoi avoir postulé ? »

RK : « Tout d’abord, il n’y avait pas d’offre à proprement parler de publiée. Étant à la recherche d’un challenge important et surtout d’un désir de me former, j’étais à la recherche d’un club structuré souhaitant grandir et capable de m’accueillir. Lorsque vous êtes dans le milieu, vous connaissez les clubs qui travaillent, qui sont structurés et se développent.

J’ai donc eu mes premiers échanges téléphoniques avec le coach (Pascal MOULIN), à 2 reprises nous avons discuté longtemps sur le club, mon parcours et la vision de notre passion qu’est le football. Ensuite j’ai pu rencontrer les présidents et plus particulièrement Jean-François CHARNAY et Sébastien HARMAND alors directeur général. Sébastien étant passé par la Picardie également (Beauvais et Compiègne), le club a pu se renseigner sur mon poste précédent et le club de l’Us Laon. Ensuite cela s’est fait naturellement. J’ai tendance à dire que c’est une histoire d’hommes, en effet j’attache beaucoup d’importance à l’humain, le contact passant bien dès le début je me suis dit qu’il fallait y aller. Si vous ne croyez pas en votre club, en votre passion, aux hommes qui sont présents et en son projet il n’y a pas d’intérêt à venir et de se battre pour lui (le club) et eux, c’est aussi le charme de notre métier. »

Presse : « Quelles sont donc vos missions principales à Jura Sud Foot ? »

RK : « Alors tout d’abord et en priorité je suis en charge des partenaires et de la communication. Les partenaires par rapport à l’objectif cité précédemment et surtout pour compléter Sébastien dans le partenariat des petites et moyennes entreprises locales. Je suis également là pour le soulager la partie administrative et animation qui en découle comme les renouvellements, l’animation du club partenaires etc. Sur l’aspect communication, que j’apprécie, je suis là pour amener un nouvel élan à la communication externe et avoir une image professionnelle de notre club.

J’accompagne également nos salariés déjà présents comme Selcuk (AYDIN) et Fabien (DUGOIS) suite à mes expériences précédentes pour les soulager et aider dans leurs différentes missions d’événements ou d’animations. En parallèle, je passe également mon BMF en apprentissage avec les U15F, ce qui demande beaucoup de temps et me permet de garder un pied sur le terrain et l’aspect technique/éducatif. Pour mon plaisir je joue également avec la R1 et découvre ainsi encore un aspect supplémentaire du club. C’est aussi cette polyvalence qui m’a séduit dans ce métier.

Après un peu plus de 4 mois, je suis heureux d’être présent pour je l’espère une belle aventure, le contexte aidant. ».

 

Merci aux journalistes présents lors de cette conférence ayant durée environ 1h20 et où de nombreux points ont été souligné. 

IMG 4202

PUB

Planning matchs